Notre Site   Aide   Plan du Site   Archives    
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  CONSTITUTION
  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
 
Mise à jour 13:27(GMT+8), 17/10/2000
MONDE  

Le sommet de Charm el-Cheikh serait prolongé à cause des divergences, dit un porte-parole israélien

Le sommet multilatéral sur le Moyen-Orient en cours à Charm el-Cheikh (Egypte), serait prolongé pour régler les graves divergences entre Israël et la Palestine sur trois questions, a déclaré le 16 octobre un porte-parole israélien

Ces trois questions portent sur le retrait des troupes israéliennes des territoires palestiniens, la déclaration d'un cessez-le-feu par les deux parties et l'établissement d'une commission d'enquête internationale sur les affrontements entre les manifestants palestiniens et les forces de l'ordre israéliennes, a-t-il précisé.

La signature de certains accords, prévue pour le 16 octobre, pourrait être reportée au 17, pour que les deux parties aient plus de temps pour parvenir au compromis.

Lors de sa rencontre le 16 octobre avec le président égyptien Hosni Moubarak, le Premier ministre israélien Ehud Barak a affirmé qu'il n'envisage pas de retirer les forces israéliennes ni de lever le blocage des territoires palestiniens, à moins que le dirigeant palestinien Yasser Arafat n'emprisonne de nouveau les militants palestiniens récemment libérés et n'ordonne aux forces de sécurité palestiniennes d'arrêter les tirs et de ne pas participer aux manifestations dans la rue.

M. Barak a aussi réitéré qu'Israël n'accepte qu'une équipe d'enquête dirigée par les Etats-Unis sur les récents affrontements palestino-israëliens, au lieu d'une commission d'enquête internationale.

Les affrontements en Israël, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza ont fait plus de 100 morts et près de 3 000 blessés, pour la plupart des Palestiniens.

Les affrontements avaient éclaté le 28 septembre, à la suite de la visite à un lieu saint de l'islam à Jérusalem du chef de l'opposition israélienne Ariel Sharon.




Sous Cette Rubrique
 

Le sommet multilatéral sur le Moyen-Orient en cours à Charm el-Cheikh (Egypte), serait prolongé pour régler les graves divergences entre Israël et la Palestine sur trois questions, a déclaré le 16 octobre un porte-parole israélien

Recherche avancée


 


Copyright © 2000   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.