Notre Site   Aide   Plan du Site   Archives    
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  CONSTITUTION
  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
 
Mise à jour 10:51(GMT+8), 18/10/2000
MONDE  

Des dirigeants se félicitent des résultats du sommet de Charm el-Cheikh


Arafat et Barak d'accord pour mettre fin aux violences
Le sommet d'urgence sur le Moyen-Orient est parvenu à un accord significatif sur la sécurité, la relance du processus de paix et l'enquête sur les récents affrontements, a déclaré le 17 octobre le secrétaire général de l'ONU Kofi Annan.

Les dirigeants palestinien et israélien ont réaffirmé leurs engagements à régler leurs divergences par voie pacifique, a indiqué M. Annan, lors de la session de clôture du sommet.

"Cela n'est pas facile, car la méfiance mutuelle est profonde", a-t-il dit.

De son côté, le président américain Bill Clinton a loué l'accord obtenu par le Premier ministre israélien Ehud Barak et le dirigeant palestinien Yasser Arafat visant à mettre un terme aux 20 jours d'affrontements sanglants et à relancer le processus de paix.

Il a quitté Charm el-Cheikh pour son pays peu après l'annonce de cet accord, afin de rendre le dernier hommage aux marins américains tués la semaine dernière au Yémen, lors d'un attentat contre un destroyer américain.

Le président égyptien Hosni Moubarak a indiqué à la cérémonie de clôture que dans les jours à venir, "nos peuples pourront voir la détermination des deux parties de mettre en application ce qui a été obtenu".

Dans une interview accordée aux deux chaînes de télévision israélienne, M. Barak a dit qu'Israël a réalisé ses objectifs lors du sommet, qui sont "un effort soutenu pour arrêter la violence de ces dernières semaines" et d'"empêcher la création d'une commission d'enquête internationale".

Il a cependant affirmé envisager encore de former un gouvernement d'urgence avec l'opposition de la droite, même après être parvenu à cet accord avec les Palestiniens.

La réaction à l'accord de M. Arafat, qui a déjà quitté Charm el-Cheikh pour regagner Gaza, reste inconnue pour le moment.




Sous Cette Rubrique
 

Le sommet d'urgence sur le Moyen-Orient est parvenu à un accord significatif sur la sécurité, la relance du processus de paix et l'enquête sur les récents affrontements, a déclaré le 17 octobre le secrétaire général de l'ONU Kofi Annan.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.