Notre Site   Aide   Plan du Site   Archives    
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  CONSTITUTION
  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
 
Mise à jour 13:23(GMT+8), 06/12/2000
VIE SOCIALE  

Synthèse: La Saison culturelle chinoise en France

A l'aube du nouveau siècle, "la Saison culturelle chinoise" se déroule en France du 28 octobre 2000 au 25 février 2001. La presse française a fait l'éloge de cette manifestation culturelle, riche de contenus et de formes très variées, notamment marquée par "l'empereur, le dragon et les musiciens", qui semblent "sortis d'un mythe ancien de l'Orient lointain" comme "les héros d'une histoire qui se racontera pendant quatre mois à Paris".

La saison culturelle chinoise avait été inaugurée le 28 octobre dernier au Théâtre de Champs-élysées à Paris par l'Orchestre Nationale Traditionnelle de Chine. Cet ensemble réussit à conserver pendant des dizaines d'années, une grande quantité de musique folklorique en Chine parmi lesquelles figurent des airs magnifiques tells que : « Deux fontaines aux clairs de la Lune », «Le Printemps », « Les oiseaux autour du Phénix », etc.....

Le concert de la Musique chinoise a été fort applaudi par le public français dont M. Valéry Giscard d'Estaing, ancien président de la République. Il admire beaucoup les musiciens chinois qui ont joué leurs instruments "d'une façon extrêmement fine et exceptionnelle". Mais selon lui, la musique chinoise, si belle, était encore méconnue en France, il est nécessaire d'élargir davantage un échange en la matière entre la France et la Chine.

Toujours au Théâtre de Champs-élysées, les spectateurs français ont apprécié l'Opéra de Pékin intitulé : « Les Femmes Générales de la Famille Yang », célèbre pièce interprétée une semaine plus tard par les artistes du Théâtre National de l'Opéra de Pékin. Ils comprennent facilement l'histoire grâce aux Chants et paroles sous-titrées en français et à un résumé donné au début du spectacle.

Et après trois séances données au Théâtre de Champs-élysées, les artistes de l'Opéra de Pékin font une tournée dans une dizaine de villes française et en Suisse et à Monaco, où le Prince Renier III a honoré sa présence et avec ses félicitations à la représentation de cet opéra.

L'autre évènement le plus important de la Saison culturelle chinoise, c'est L'exposition « Chine, la Gloire des Empereurs » ouverte le 2 novembre au Petit Palais-Musée des beaux-arts de Paris. Cette fameuse exposition offre aux visiteurs plus de 200 objets archéologiques de la Dynastie des Shang (16è siècle av. J.-C.) jusqu'à la Dynastie des Liao (916-1125).

Dès le vernissage de l'exposition, Français et étrangers viennent toujours nombreux pour admirer les trésors de la Chine. Rien qu'un mois, elle a déjà accueilli des dizaines milliers de visiteurs. Ils s'intéressent beaucoup à la grande salle consacrée à un ensemble de soldats de l'armée en terre cuite de Qinshihuang, premier empereur de la Dynastie de Qin (220-207 av. J.-C.), découvert en 1974 à Xi'an dans l'une des trois fosses de l'ensemble funéraire monumental de l'empereur Qinshihuang.

Le 4 décembre, le président français Jacques Chirac, qui venait de terminer sa longue tournée dans les capitales des pays de l'Union européenne pour préparer le sommet européen prévu pour les 7 et 8 décembre à Nice sous la présidence, a visité pendant une heure et demie, avec une grande admiration l'exposition. Et dans la salle ou sont exposés des guerriers et chevaux en terre cuite du tombeau de l'Empereur Qinshihuang, M. Chirac a rappelé qu'il avait été le premier étranger à contempler cette "grande armée" en 1978, soit un an avant l'ouverture au public en compagnie du vice-premier ministre chinois M. Deng Xiaoping.

Pour M. Chirac, cette exposition s'inscrit dans la très grande série d'art et de civilisation chinoise depuis 50 ans organisée en France..

L'exposition intitulée : « La Voix du Dragon » est encore une autre manifestation importante de la Saison culturelle chinoise. Présentée dans la Cité de la Musique à Paris depuis le 20 novembre, elle regroupe 120 cloches et de clochettes datant de l'époque néolithique jusqu'à la fin de la dernière dynastie des Qing. Ces objets proviennent du Musée du Temple des Cloches de Beijing et du Musée de la province du Hubei.

D'après ce qu'a dit M. Alain Jouffray, commissaire de l'exposition et directeur de l'Institut européen d'art campagnard, il avait consacré deux ans et fait huit voyages Paris-Pékin-Wuhan-Paris pour préparer cette exposition grâce au soutien conjoint de l'Association du Peuple Chinois pour l'Amitié avec l'étranger et la Cité de la Musique.

Parallèlement à la culture traditionnelle chinoise, les Français peuvent également admirer la culture moderne chinoise. Deux manifestations sont programmées dans ce sens: « L" Exposition de la Peinture et de la Calligraphie chinoises contemporaines » qui sera inaugurée en janvier prochain au siège de l'UNESCO, et « La Tradition et la Réforme-lavis à l'Encre de Chine et Sculpture modernes chinoises » qui s'ouvra à partir du 11 janvier dans l'Espace Pierre Cardin, près de la Place Concorde de Paris.

Tout comme l'a souligné M. Pan Zhenzhou, vice-ministre chinois de la Culture lors du démarrage de la Saison culturelle chinoise, ces activités du genre a pour but d'élargir l'échange culturel entre la Chine et la France et l'amitié entre nos deux peuples. La Chine et la France, deux pays de longue civilisation, sont complémentaires ; la compréhension mutuelle de nos cultures est le moteur d'une coopération renforcée, a-t-il ajouté.

Bref, la Saison culturelle chinoise en France constitue le prélude d'évènements encore plus importants: l' « Année de la Culture chinoise en France » en 2003 et l « Année de la Culture française en Chine » en 2004. Telle est une annonce récemment faite au cours d'une conférence de presse par M. Wu Jianmin, ambassadeur de Chine en France.




Sous Cette Rubrique
 

A l'aube du nouveau siècle, "la Saison culturelle chinoise" se déroule en France du 28 octobre 2000 au 25 février 2001. La presse française a fait l'éloge de cette manifestation culturelle, riche de contenus et de formes très variées, notamment marquée par "l'empereur, le dragon et les musiciens", qui semblent "sortis d'un mythe ancien de l'Orient lointain" comme "les héros d'une histoire qui se racontera pendant quatre mois à Paris".

Recherche avancée


 


Copyright © 2000   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.