Notre Site   Aide   Plan du Site   Archives    
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  TIBET
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  CONSTITUTION
  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
 
Mise à jour 08:49(GMT+8), 24/05/2001
VIE SOCIALE  

Tibet : protection écologique

Les projets de la protection écologique dans la région autonome du Tibet (sud-ouest de la Chine) ont débuté récemment, a-t-on appris auprès du service de protection de l'environnement régional.

D'ici 50 ans, le Tibet injectera 22,7 milliards de yuans dans 160 projets de construction afin de renforcer l'écosystème.

Les travaux concernent particulièrement la sauvegarde et l'aménagement de steppes, de forêts et des ressources du biote, la plantation d'arbres et d'herbes, la reconversion de champs en espaces boisés ainsi que le traitement de la déperdition du sol et des eaux. Ceci est l'objectif pour la protection de la biodiversité et de l'environnement écologique.

Le Tibet est à une très haute altitude et n'a pa pu être très pollué mais l'écosystème y est très faible, d'autant que le plateau Tibet-Qinghai est sujet à la raréfaction de l'oxygène, au tarissement des lacs, à la dégénérescence des steppes, à la désertification au fur et à mesure du réchauffement de la planète et des activités humaines en augmentation.

Selon un officiel du département sylvicole régional, il est difficile de rétablir l'écosystème du Royaume des Neiges lorsque ce dernier sera saccagé. Le Tibet, considéré comme le troisième Pôle de la terre, joue son rôle primordial pour sauvegarder l'environnement écologique de toute la planète, d'autant plus que la région tibétaine permet non seulement de régulariser le climat de la terre toute entière, mais aussi qu'elle est source de bon nombre de fleuves et rivières.

Les bilans montrent que l'économie régionale tibétaine se développe avec un rythme annuel de 10,84% ces 5 dernières années.

Selon les nouveaux plans de construction, les entreprises tibétaines en proie aux rejets d'eaux résiduaires et de fumerolles subiront une grande rénovation. Bien des décharges et des usines de traitement des eaux usées seront aménagées dans certaines grandes villes tibétaines.

Les activités portant sur l'exploitation minière, l'extraction de pierres et de terres, qui sont susceptibles de détruire l'environnement naturel seront interdites dans la zone urbaine de Lhasa. Les projets industriels menacés de polluer l'environnement n'y sont point autorisés.

L'utilisation des énergies éolienne, solaire et hydraulique sera largement propagée et encouragée dans les contrées rurale et pastorale, qui héberge 90% de la population régionale.

Plus de 400 centrales hydrauliques à l'aide des énergies hydraulique et solaire ont été créées au Tibet.

17 grandes réserves naturelles y ont été également aménagées, dont la superficie représente 50% de celles du pays.




Sous Cette Rubrique
 

Les projets de la protection écologique dans la région autonome du Tibet (sud-ouest de la Chine) ont débuté récemment, a-t-on appris auprès du service de protection de l'environnement régional.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2001   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.