Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  TIBET
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  CONSTITUTION
  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
 
Mise à jour 14:56(GMT+8), 29/06/2001
VIE SOCIALE  

Poèmes de Mao Zedong

Grand homme politique et stratège militaire, Mao Zedong était un grand poète et calligraphe rarement vu en Chine. En voici quelques de ses poèmes:

CHANGSHA(1)
(1925)


Seul, debout dans le froid d'automne,
Au coeur du Xiangjiang fuyant vers le Nord,
Au cap de l'Ile de l'Orange,
Je vois sur des milliers de montagnes vermeilles,
Les bois teintés de rouge étages par étages.
Sur les vastes eaux, verte transparence,
Ces bateaux filent dans leur concurrence,
Les aigles battent l'infini des nues,
Les poissons de voler au fond des eaux ténues;
En automne, à l'envi, tous êtres s'en donnent à leur aise.
Saisi de cette immensité,
J'interroge la terre en sa vague étendue,
Quel maître tient le sort de toute la nature ?


Avec maints compagnons ici j'étais venu ;
Que de jours étonnants au temps jadis vécus !
Tous étudiants, à la fleur de l'âge,
En pleine floraison de tournure et d'esprit,
Nous étions, d'une fougue écolière,
Exaltés au suprême degré.
Nous montrions du doigt nos champs, nos rivages ;
Nos cris et nos bravos s'exhalaient en ouvrages,
Comptant tous nos seigneurs comme poussière immonde(2).
Vous souvient-il
Qu'au milieu du courant nous donnions dans les ondes,
En soulevant des flots contre l'envoi des barques ?

Notes :

1), Chef-lieu de la province du Hunan, pays natal de Mao Zedong ; Il y fit ses études à l'école normale n¡ã I du Hunan de 1913 à 1918.

2), A cette époque, le Hunan passa successivement sous le joug de trois militaristes.


Le Mont Jinggang (1)
(1928)


Là-bas, on voit flotter nos drapeaux près des monts ;
Des cimes, on entend résonner nos clairons.
L'ennemi met sur nous tenaille sur tenaille,
Mais toujours nous tenons, et sans bouger jamais.

Outre les rangs parfaits à l'égal des murailles,
La volonté de tous nous sert de citadelle.
Autour de Huangyangjie, notre canon résonner(2) :
Il dit que dans la nuit l'ennemi s'est enfui.

Notes :

1) Ce massif se trouve à la frontière du Hunan et du Jiangxi. En septembre 1927, Mao Zedong y est arrivé à la tête de l'Armée rouge des Ouvriers et Paysans pour établir la première base révolutionnaire.

2) Huangyangjie, point stratégique sur une route menant au Mont Jinggang. Les troupes du Guomindang lancèrent à plusieurs reprises des attaques contre cette base en 1928.


La Longue Marche (1)
(Octobre 1935)


L 'Armée rouge a tout vu dans ses longues campagnes.
C'est peu que tous ces flots, que toutes ces montagnes.
Les Cinq Chaînes, pour nous, rides de fine houle (2),
Wumeng le mont colossal à dévaler en boule (3).
Le Sable d'or chauffant ses roches flagellées(4),
Dadu tendu d'un pont tout en chaînes gelées(5),
Et Minchan dont la neige immense nous attire(6) :
Quand l'Armée a passé, se répand le sourire.

Notes :

1) Ayant quitté en octobre 1934 sa base du Jiangxi, l'Armée rouge des Ouvriers et Paysans est arrivée en octobre 1935 dans la base du Shanxi du nord, au bout d'une longue marche de 25 000 lis après avoir passé les provinces : Fujian, Jiqngxi, Ghuangdong, Hunan, Guangxi, Guizhou, Yunnan, Xichang, Sichuan et Gansu.

2) Cinq chaînes s'étendent sur 4 provinces : Hunan, Guangdong, Guangxi et Guizhou.

3) Wumeng, chaînes de montagnes sur les confins du Yunnan et du Guizhou.

4) Nom donné au Yangtsé pour son cours supérieur, précisément la section au Yunnan.

5) Rivière située au Sichuan sur laquelle est jeté un pont appelé Luding formé de 13 chaînes tendues d'une rive à l'autre.

6) Chaîne située à la frontière du Qinghai, du Gansu et du Sichuan.


Les chaînes Kunlun (1)
(Octobre 1935)


Allongé dans l'espace et dominant le monde,
Kunlun le Géant, ayant vu toutes les beautés de la terre !
Trois millions de blancs dragons de jade y prennent leur essor,
Tout le ciel en est transi de froid.
Avec le dégel en été,
Nos rivières sont débordées(2),
L'homme serait réduit en poisson ou tortue.
Sur ses mérites ou ses crimes millénaires,
Qui donc aurait porté le moindre jugement ?

Mais, maintenant, je te dis, ô Kunlun,
Ne sois pas si haut, ne soit pas si neigeux.
Que ne puis-je, adossé au ciel, tirer mon épée
Pour te couper en trois tronçons !
J'en donnerais un à l'Europe,
Un à l'Amérique,
Et j'en garderais un pour la Chine !
Monde en paix,
La terre entière aurait même part de chaleur et de froid.


Notes :

1) Montagne située sur l'amont du Khotan au Xinjiang. Ce nom désigne aussi la chaines de montagnes qui s'étend du Pamir jusqu'à la Chine du Sud-Ouest en passant par le confins du Xinjiang et du Tibet.

2) De grosses crues entraînant parfois des inondations proviennent en été, de la fonte des neiges amassées aux sommets du Kunlun où le Yangtsé et le Huanghe prennent tous deux leur source.


La Neige
( février 1936)


Paysage du Nord :
Mille lis de glace scellés,
Dix mille lis de neige en volée .
De la Grande Muraille, au dedans, au dehors,
Rien qu'une blanche immensité sans bord.
Le grand Fleuve, en amont, en aval,
Perd soudain ses impétueux élans.
Les montagnes dansent, serpents d'argents ;
Les massifs de courir, éléphants de cire :
Ils veulent en hauteur égaler le ciel.
Par un jour de soleil,
C'est une belle en rouge enveloppée de blanc,
Enchantement sans pareil.

Quels charmes captivants dans tout ce pays,
Si bien que des héros sans nombre se courbaient à l'envi.
Dommage qu'à Qin Shihuang comme à Han Wudi (1)
Il manquât un peu d'esprit ;
Que Tang Taizong et Song Taizu (2)
N'eussent aux lettres plus de goût.
En son temps fils chéri du Ciel,
Gengis Khan (3)
Ne savait que bander son arc contre l'aigle géant.
Tout cela est passé.
Pour trouver des hommes vraiment grands,
Regardons plutôt le présent.


Notes :

1) Qin Shihuang, empereur des Qin, premier qui réussit à unir la Chine dans un grand Etat centralisé, qui régna de 246 à 210 avant J-C.
Han Wudi, Wudi, grand empereur de la Dynastie des Han qui régna de 140 à 87 avant J-C ;

2)Tang Taizong, grand empereur de la Dynastie des Tang au trone de 627-649.
Song Taizu, fondateur de la Dynastie des Song, qui régna de 960 à 976 .

3) Le fameux conquérant mongol qui régna de 1206 à 1227.




Sous Cette Rubrique
 

Grand homme politique et stratège militaire, Mao Zedong était un grand poète et calligraphe rarement vu en Chine. En voici quelques de ses poèmes:

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2001   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.