Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  TIBET
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  CONSTITUTION
  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
 
Mise à jour 13:51(GMT+8), 03/07/2001
MONDE  

Les pays de l'OUA invités à accélérer le passage vers l'Union africaine

La 13ème session ordinaire du comité des ambassadeurs et d'autres plénipotentiaires ont appelé lundi les membres de l'Organisation de l'unité africaine (OUA) à accélérer le processus de transformation de l'OUA en Union africaine (UA).

Le ministre zambien des Affaires étrangères Keli Walubita, qui a officiellement ouvert la session, a appelé les délégués à accélérer le processus de transformation de l'OUA en UA afin de permettre au continent de s'engager sur la voie du développement.

Il a exprimé l'espoir que les membres de l'OUA réunis à Lusaka peuvent manifester le même enthousiasme en allant au devant de la globalisation.

La session des ambassadeurs marque le début du programme de l'OUA qui comprend une réunion du conseil des ministres qui se tiendra le 5 juillet et éventuellement le 37ème sommet des chefs d'Etat de l'OUA, prévu du 9 au 11 juillet.

Le sommet est d'une importance historique parce qu'il sera le dernier sommet de l'OUA avant que l'organisation pan-africaine devienne l'UA.

Plus de 30 chefs d'Etat ont confirmé leur présence au sommet historique dont le leader libyen Muammar Ghaddafi qui est l'un des pan-africanistes des temps modernes préconisant l'unification de l'Afrique comme moyen de promotion du développement du continent.




Sous Cette Rubrique
 

La 13ème session ordinaire du comité des ambassadeurs et d'autres plénipotentiaires ont appelé lundi les membres de l'Organisation de l'unité africaine (OUA) à accélérer le processus de transformation de l'OUA en Union africaine (UA).

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2001   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.