Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  TIBET
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  CONSTITUTION
  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
 
Mise à jour 13:26(GMT+8), 20/10/2001
ECONOMIE  

Les économistes préconisent des normes plus strictes pour protéger l'environnement

La Chine doit développer sa production en conformité avec les normes environnementales plus strictes des pays étrangers, car celles-ci deviendraient une barrière majeure pour l'accès des marchandises chinoises chez eux, notamment après l'entrée imminente du pays dans l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), ont déclaré des économistes.

Ces derniers se sont ainsi exprimés lors du centenaire de l'ouvrage d'Adam Smith « The Wealth of Nations », publié en 1901, qui est à l'origine des sciences économiques en Chine.

Une centaine d'économistes venus des quatre coins du pays ont participé à la conférence.

Li Boxi, une femme chercheur du Centre de la Recherche sur le Développement, y a indiqué qu'une fois que la Chine est entrée dans l'OMC, les marchés étrangers seront ouverts plus grand aux produits chinois bon marché. Les exigences écologiques très strictes en application dans les pays économiquement développés constitueraient cependant une majeure barrière non douanière pour les exportations chinoises.

Chose plus grave, a-t-elle dit, le gouvernement et les entreprises chinois n'ont pas attaché une importance suffisante aux problèmes environnementaux ou aux normes écologiques croissant des pays étrangers vis à vis leurs importations, notamment en Union européenne, a ajouté Li à la réunion annuelle des économistes chinois, parrainée par l'Université de Pékin et le Centre de la Recherche économique de Chine.

Ces dernières années, les gouvernements des pays industrialisés prennent les normes en matière d'environnement comme les plus importantes, en contrôlant la qualité des marchandises. Dans ces conditions, une partie des exportations chinoises se sont vu refuser l'accès à cause de leur qualité médiocre en matière environnementale.

En Chine, les normes écologiques peu contraignantes encouragent plusieurs industriels à négliger les exigences particulières concernant l'environnement. Plus de 70% des normes chinoises de production sont inférieures à celles de l'UE.

Mme Li pense que l'autre menace qui pèse sur les articles chinois est que l'exigence grandissante du consommateur chinois en matière écologique renforce la compétitivité des produits étrangers de qualité présents sur le marché chinois.

Elle estime que le gouvernement devait de toute urgence établir des normes écologiques sévères pour les marchandises, qu'elles soient exportées ou vendus sur le marché chinois.

En début d'année, le gouvernement chinois a lancé un plan ambitieux visant à établir 5 000 nouvelles normes agricoles d'ici ans. Mais dans d'autres industries, on avance toujours à l'allure d'un escargot.




Sous Cette Rubrique
 

La Chine doit développer sa production en conformité avec les normes environnementales plus strictes des pays étrangers, car celles-ci deviendraient une barrière majeure pour l'accès des marchandises chinoises chez eux, notamment après l'entrée imminente du pays dans l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), ont déclaré des économistes.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2001   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.