Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  TIBET
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  CONSTITUTION
  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
 
Mise à jour 11:04(GMT+8), 19/11/2001
MONDE  

Les ministres des Finances du G20 appellent à davantage d'efforts pour réduire la pauvreté

Les ministres des Finances des 20 pays les plus riches du monde (G20) ont appelé le 18 novembre à Ottawa les pays industrialisés et les institutions financières internationales à accorder une aide croissante et à prendre plus de mesures encore pour réduire la pauvreté dans les pays en développement.

Lors de la 64ème réunion du Comité du développement de la Banque mondiale (BM) et du Fonds monétaire international (FMI), les ministres ont convenu de l'aggravation de la pauvreté dans de nombreux pays en développement face au ralentissement économique global.

Cependant, les ministres ont souligné que le soutien financier doit continuer à s'accorder à la performance des pays forts et aux programmes de réforme favorables à la réduction de la pauvreté.

Les ministres ont accueilli favorablement les efforts de la BM et du FMI pour oeuvrer avec les pays concernés à analyser la pauvreté et les aider à construire leurs propres capacités.

Le G20 s'est donné précédemment pour objectif de réduire de moitié le nombre de pauvres dans le monde d'ici à 2015.

Le directeur général du FMI Horst Koehler qui participait à la séance de dimanche du Comité du développement a qualifié ouvertement les pays riches d'égoïstes.

"Il y a un problème important dans le combat contre la pauvreté et c'est l'égoïsme des pays avancés", a-t-il dit devant la presse.

Selon les statistiques officielles, l'assistance actuelle des pays riches du monde aux pays en développement n'est que de 0,22% de leur PIB. Les pays du G7 avaient promis par le passé 0,7% de leur PIB à titre d'aide aux pays en développement.




Sous Cette Rubrique
 

Les ministres des Finances des 20 pays les plus riches du monde (G20) ont appelé le 18 novembre à Ottawa les pays industrialisés et les institutions financières internationales à accorder une aide croissante et à prendre plus de mesures encore pour réduire la pauvreté dans les pays en développement.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2001   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.