Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  TIBET
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  CONSTITUTION
  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
 
Mise à jour 08:20(GMT+8), 28/11/2001
MONDE  

MM. Fischer et Annan appellent les délégués afghans à assumer leur responsabilité

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Joschka Fischer, et le secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, ont exhorté mardi les factions afghanes à prendre en charge la reconstruction de leur pays.

Les discussions sur l'Afghanistan, sous l'égide des Nations Unies, se sont ouvertes mardi à Bonn, durant lesquelles les factions afghanes doivent négocier les structures politiques et de sécurité après la fin du régime des taliban en Afghanistan.

M. Fischer, l'envoyé spécial de l'ONU pour l'Afghanistan, Lakhdar Brahimi, des diplomates d'une dizaine d'Etats, ainsi que plus de 30 représentants venant de différentes factions afghanes, ont participé à la cérémonie d'ouverture à Petersburg, résidence des hôtes de l'Allemagne sur les hauteurs de Bonn (ouest).

Les factions afghanes doivent se charger de l'avenir de leur pays, à qui la chance est donnée de devenir une entité unie et indépendante, a déclaré M. Fischer, en appelant à un compromis entre les factions.

L'Allemagne et d'autres parties sont prêtes à aider l'Afghanistan, mais cette aide est liée à "de claires attentes", a- t-il souligné, en ajoutant que les factions doivent tout d'abord se mettre d'accord sur la formation d'un gouvernement de transition et respecter les droits de l'Homme, ceux des femmes en particulier.

Dans un message lu par M. Brahimi, M. Annan a exprimé son souhait de voir l'Histoire connaître aujourd'hui le début d'une nouvelle ère pour les Afghans qui doivent vivre en paix et dans le respect de la loi. Il a appelé les hommes politiques afghans à faire preuve d'un courage sans précédent et de parvenir à un accord durant les négociations actuelles.

Les représentants afghans sont issus des quatre principales factions politiques, à savoir l'Alliance du Nord, le Groupe de Rome dirigé par l'ancien roi Zahir Shah, le groupe chypriote composé d'autres Afghans en exil, ainsi que la dite Convention de Peshawar, une organisation politique basée au Pakistan.




Sous Cette Rubrique
 

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Joschka Fischer, et le secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, ont exhorté mardi les factions afghanes à prendre en charge la reconstruction de leur pays.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2001   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.