Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  TIBET
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  CONSTITUTION
  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
 
Mise à jour 09:11(GMT+8), 05/12/2001
MONDE  

L'UE se dit préoccupée vivement par l'aggravation de la crise au Moyen-Orient

L'Union européenne a exprimé sa "vive préoccupation" face à l'aggravation de la crise au Moyen- Orient et aux risques d'une nouvelle escalade, et elle a mis en garde contre la déstabilisation de l'Autorité palestinienne.

Dans une déclaration publiée mardi, la Présidence belge de l'Union européenne a souligné qu'une "déstabilisation de l'Autorité palestinienne ne contribuerait pas à arrêter le cycle de violence". "Il convient au contraire de l'aider à assumer toutes les responsabilités qui lui incombent par les accords signés".

"Seule une reprise du dialogue politique permettra de sortir de la crise actuelle", dit la déclaration avant d'ajouter qu'"il est indispensable que les parties reprennent d'urgence, sans préalable ni condition, des pourparlers sérieux et efficaces dans le domaine sécuritaire en vue d'amorcer rapidement un processus politique et des négociations qui devront entre autres porter sur le calendrier et les modalités de la création d'un Etat palestinien".

"Le terrorisme doit être condamné sans réserve. L'Autorité palestinienne doit poursuivre de manière convaincante et sans relâche ses efforts pour juguler le terrorisme", a fait remarquer la Présidence belge de l'Union européenne.

Depuis lundi, l'armée israélienne a lancé une série de raids contre des villes palestiniennes en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, y compris des bureaux de Yasser Arafat, en représailles aux attentats du week-end dernier en Israël qui ont fait 25 morts.

Ces attentats ont été revendiqués par le Mouvement de résistance islamique Hamas. Mais le Premier ministre israélien Ariel Sharon a estimé que le président de l'Autorité palestinienne Yasser Arafat en portait la responsabilité et le gouvernement israélien a qualifié l'Autorité palestinienne d'"entité de soutien au terrorisme".




Sous Cette Rubrique
 

L'Union européenne a exprimé sa "vive préoccupation" face à l'aggravation de la crise au Moyen- Orient et aux risques d'une nouvelle escalade, et elle a mis en garde contre la déstabilisation de l'Autorité palestinienne.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2001   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.