Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  PHOTOS

  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 14:57(GMT+8), 24/12/2002
ECONOMIE  

Objectif de la Chine à l'horizon 2020 : devenir une grande puissance commerciale

M. SHI Guangshen, ministre du commerce extérieur et de la coopération économique (MOFTEC), s'adressant le lundi 23 décembre aux participants à la Conférence nationale sur le commerce extérieur, a fait remarquer qu'en 2003 la situation sera globalement favorable au développement du commerce extérieur de la Chine, puisque qu'elle disposera encore d'un espace de croissance.

Le statut de la Chine en tant que puissance commerciale, a poursuivi M. SHI, est déjà établi, mais il y a encore beaucoup à faire pour qu'à l'horizon 2020, le volume global de l'import-export soit quadruplé par rapport à l'an 2000. Cet objectif atteint, la Chine aura accédé au rang de grande puissance commerciale.

Toujours selon M. SHI, confrontée depuis 1998 à une situation des plus complexe dans le domaine du commerce extérieur et de la coopération économique, la Chine n'a pu enregistrer un développement assez rapide qu'en relevant de graves défis et en surmontant des difficultés de toutes sortes. Le volume global de l'import-export est passé, comme prévu, de 325,2 milliards de USD en 1997 à environ 620 milliards cette année, soit en moyenne une progression de 13,8% par an, croissance supérieure tant aux 6,2 points de pourcentage qu'aux 11,8 points enregistrés respectivement, pour la même période, sous le chapitre de la croissance annuelle moyenne de l'économie nationale et sous celui du commerce mondial. Ainsi, en 2001, la Chine se classait à la sixième place dans le monde dans le domaine du commerce extérieur, alors qu'elle se situait au dixième rang en 1997; et la part occupée dans le commerce mondial par son volume commercial global est passée 2,9% en 1997 à 4,3% en 2001, et l'on prévoit une nouvelle avancée pour cette année.

Par ailleurs, on note une amélioration sensible tant dans la composition des importations que dans celles des exportations, avec une croissance régulière des exportations d'articles traditionnels à larges débouchés ainsi que de ceux à grand apport de main-d'oeuvre, et une croissance rapide des produits électromécaniques et de ceux relevant des technologies de pointe, les parts occupées respectivement dans le volume national des exportations étant passées à l'heure actuelle à 50,2% et 20,5% contre 32,5% et 8,9% en 1997.

Selon l'exigence de quadruplement, a ajouté M. SHI Guangshen, le volume global de l'import-export chinois devra se chiffrer en 2020 à près de 2 000 milliards de USD, envergure équivalente à celle de la plus grande puissance commerciale du monde actuel. Un objectif très ambitieux, puisque le commerce extérieur n'est pas seulement conditionné par le commerce intérieur, mais aussi par l'évolution de la conjoncture politique et économique internationale, les facteurs variables étant donc très nombreux. Toutefois, a-t-il conclu, un tel objectif peut être atteint, si nous faisons notre maximum.




Sous Cette Rubrique
 

M. SHI Guangshen, ministre du commerce extérieur et de la coopération économique (MOFTEC), s'adressant le lundi 23 décembre aux participants à la Conférence nationale sur le commerce extérieur, a fait remarquer qu'en 2003 la situation sera globalement favorable au développement du commerce extérieur de la Chine, puisque qu'elle disposera encore d'un espace de croissance.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2002   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.