Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  PHOTOS

  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 09:49(GMT+8), 27/12/2002
MONDE  

Les Etats-Unis demandent à la RPDC de ne pas réactiver ses programmes nucléaires

Les Etats-Unis ont demandé jeudi à la République populaire démocratique de Corée ( RPDC) de ne pas relancer ses programmes nucléaires, notamment une centrale électrique nucléaire de cinq mégawatts.

"Nous savons que la Corée du Nord (RPDC) est en train d'acheminer de nouveaux combustibles jusqu'à la centrale nucléaire de cinq mégawatts, ce qui constitue un effort pour réactiver l'installation", a dit la porte-parole du département d'Etat américain, Barbara Greenberg.

"La réactivation, par la Corée du Nord, de ses installations nucléaires, correspond à une violation de ses engagements internationaux", a déclaré Mme Greenberg à des journalistes.

Elle a appelé la RPDC à autoriser immédiatement l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) à remplacer ou restaurer les sceaux et les caméras endommagés au réacteur de Yongbyon.

"Si la Corée du Nord souhaite mettre un terme à son isolement international, elle doit éliminer ses programmes d'armes nucléaires, ce qui doit pouvoir être vérifié, et respecter immédiatement toutes ses obligations", a souligné la porte-parole.

La RPDC a confirmé dimanche qu'elle avait "immédiatement commencé à enlever les sceaux et les caméras de surveillance d'un des réacteurs nucléaires gelés, pour sa fonction normale de production d'électricité".

Pyongyang a pris cette décision après que les Etats-Unis avaient décidé le 14 novembre de suspendre la livraison du fioul à la RPDC par mesure de rétorsion. Washington avait affirmé en octobre que Pyongyang avait reconnu l'existence d'un second programme nucléaire à base d'uranium enrichi, en violation de l'accord signé en 1994 entre les Etats-Unis et la Corée du Nord. Pyongyang a démenti avoir reconnu l'existence de ce programme.

Selon l'accord "Agreed Framework", la RPDC s'engageait à geler ses installations nucléaires en é change de la construction par un consortium occidental de deux réacteurs à l'eau légère et de l'approvisionnement par les Etats-Unis de 500 000 tonnes de fioul.

(Xinhua)




Sous Cette Rubrique
 

Les Etats-Unis ont demandé jeudi à la République populaire démocratique de Corée ( RPDC) de ne pas relancer ses programmes nucléaires, notamment une centrale électrique nucléaire de cinq mégawatts.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2002   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.