Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  PHOTOS

  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 16:42(GMT+8), 13/03/2003
SCI-EDU  

Sichuan: Découverte de "la culture de Yingpanshan"

Au bout de trois ans d'efforts, d'importants résultats archéologiques ont été obtenus lors des enquêtes sur la période néolithique qui ont eu lieu tout récemment sur le cours supérieur de la rivière de Minjiang, un important affluent du fleuve Yangtsé.

"La culture de Yingpanshan" vient d'être découverte au cours de ces enquêtes, selon une source de l'Institut des Vestiges culturels et de l'Archéologie de la ville de Chengdu, capitale de la province du Sichuan, en Chine du Sud-Ouest.

Les départements concernés ont déjà découvert une centaine de ruines de maisons, de tombeaux, de fosses d'êtres enterrés vivant avec des défunts et de ruines de fours et plus de 10 000 poteries en terre, objets de pierre dure et de pierre fine, et objets en os et en nacre.

Depuis le deuxième semestre de 2000, a dit Chen Jian, responsable de l'Institut des Vestiges culturels et de l'Archéologie de Chengdu, les départements concernés ont commencé à mener une enquête archéologique sur le cours supérieur de la rivière de Minjiang.

Ces enquêtes qui sont les plus grandes sur la période néolithique de cette région ont trouvé 84 ruines de la culture néolithique et des sites de vestiges. La première découverte a eu lieu sur les ruines de Yingpanshan dans le district de Maoxian, obtenant ainsi des résultats remarquables.

Durant les périodes préhistorique et historique, a indiqué Chen Jian, cette région a toujours constitué un couloir culturel et un couloir des nationalités, très importants, des bassins du fleuve Jaune et du Yangtsé.

En l'espace de trois ans, a poursuivi Chen Jian, ont été découverts neuf ruines de maisons, cinq tombeaux et fosses d'êtres enterrés vivant avec des défunts, quelque 80 fosses des cendres, quatre fossés des cendres ainsi que des ruines de fours et des fosses de fourneaux sur les ruines de Yingpanshan. On y a également trouvé une ruine et une place au centre-ouest des ruines.

Les plans des fosses de cendres donnent des formes ovales, rectangulaires ou en éventail. Certains fonds de fosses des cendres ont été construits avec des galets. On a découvert des pierres de couleur rouge dans certaines fosses de cendres. Tout cela marque que ces ruines occupaient une position très importante et devaient être un lieu d'organisation d'importantes activités des cérémonies.

Par ailleurs, des équipes archéologiques ont également découvert plus de 90 tombeaux entre la Période des Royaumes Combattants (475-221 avant J.-C.) et des Han Occidentaux (206 avant J.-C-24), des ruines de maisons et quelque 1 000 poteries, objets en cuivre et objets de pierre sur les ruines de Yingpanshan.

Tous les objets montrent clairement les aspects fondamentaux de la culture néolithique du cours supérieur de la rivière de Minjiang, selon lesquels, on peut établir les ordres du développement culturel des moyenne et dernière périodes du temps néolithique de cette région d'il y a 6 000 à 4 500 ans, ont affirmé des archéologues chinois.

Les ruines de Yingpanshan constituent un des grands centres d'agglomération de la région du cours supérieur de la rivière de Minjiang, autour desquels il y a encore des dizaines de ruines de moyenne et petite dimensions, ont indiqué des archéologues.

(Xinhua)




Sous Cette Rubrique
 

Au bout de trois ans d'efforts, d'importants résultats archéologiques ont été obtenus lors des enquêtes sur la période néolithique qui ont eu lieu tout récemment sur le cours supérieur de la rivière de Minjiang, un important affluent du fleuve Yangtsé.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2003   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.