Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  PHOTOS

  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 09:01(GMT+8), 02/01/2004
MONDE  

La situation socio-sanitaire des femmes et des enfants en RDCongo demeure préoccupante en 2003

La situation socio-sanitaire des femmes et des enfants de la RDCongo ne s'est pas améliorée ces 3 dernières années et demeure préoccupante, rapporte mercredi l'Agence congolaise de presse citant un rapport fourni par le ministère de la Santé et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

Le taux de mortalité infantile est de 213 décès pour 1 000 naissances, et 2 enfants sur 10 meurent avant d'atteindre l'âge de 5 ans. A Kinshasa et dans la province de Bandundu, les taux de mortalité infantile, pour les mêmes groupes d'âges, sont de 133 et 164 décès pour 1 000 naissances. Les principales causes de ce taux élevé de mortalité infantile sont le paludisme, les infections respiratoires aiguë (bronchite, pneumonie) et les maladies diarrhéiques.

Quant aux facteurs qui favorisent les décès, le rapport signale notamment la faible utilisation de la moustiquaire, la malnutrition, l'insalubrité, le faible accès à l'eau potable et la faible utilisation des services des soins.

En RDCongo, 3 enfants sur 10 souffrent de la malnutrition. Dans la capitale congolaise, le taux de malnutrition chez les enfants est de 18 enfants malnutris sur 100. Le taux de mortalité maternelle est estimé à 1 285 décès pour 100 000 naissances vivantes. Une femme sur 100 meurt suite de la grossesse ou de l'accouchement. Les hémorragies, les complications survenues lors de l'accouchement, les infections et le paludisme sont les principales causes de cette situation dramatiques.

Quant aux facteurs qui favorisent ce taux élevé de mortalité maternelle, le rapport cite les avortements, les naissances précoces, rapprochées, nombreuses et tardives, le faible suivi médical durant la grossesse et après l'accouchement, l'état nutritionnel déficient, le stress et les violences, précise l'ACP.

(CRI)




Sous Cette Rubrique
 

La situation socio-sanitaire des femmes et des enfants de la RDCongo ne s'est pas améliorée ces 3 dernières années et demeure préoccupante, rapporte mercredi l'Agence congolaise de presse citant un rapport fourni par le ministère de la Santé et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2003   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.