Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  PHOTOS

  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 09:01(GMT+8), 02/01/2004
MONDE  

Le chômage est reparti à la baisse en novembre dans l'Hexagone

Après trois mois de hausse, le nombre de demandeurs d'emploi a baissé de 0,2%. Le taux de chômage est ramené à 9,6% de la population active

Bonne nouvelle pour le gouvernement en ce dernier jour de l'année 2003. Alors que le président Jacques Chirac doit présenter ses voeux aux Français dans la soirée, le ministère du Travail a fait état d'une amélioration de l'emploi en novembre. Après trois mois de hausse, le nombre de personnes à la recherche d'un emploi à durée déterminée et à temps plein - celles inscrites dans la catégorie 1 - a reculé de 4.600 (-0,2%, à 2.435.400).

Selon les chiffres publiés mercredi, la baisse profite surtout aux jeunes de moins de 25 ans : le nombre se replie de 0,7% sur le mois. En revanche, la situation ne s'améliore pas pour les salariés de plus de 50 ans (+0,2%). Tous âges confondus, la baisse de novembre bénéficie aux hommes (-0,4%) plutôt qu'aux femmes (+0,1%). Enfin, le ministère ne note pas non plus d'amélioration pour les chômeurs de longue durée : le nombre de ceux inscrits depuis plus d'un an progresse de 0,5% sur le mois.

En dépit de ces disparités, le résultat de novembre ne peut que mettre du baume au coeur du gouvernement. Ce chiffre intervient après plus de deux ans de hausse quasi ininterrompue du nombre de demandeurs d'emploi, dont nombre d'experts s'attendaient, d'ailleurs, à ce qu'elle se poursuive compte tenu du niveau de la croissance, encore bien modeste. Le ministre des Affaires sociales François Fillon s'est aussitôt félicité de ce bon résultat en ligne avec «ce que le gouvernement avait annoncé depuis plusieurs mois», et réaffirmé que «2004 verra le chômage baisser». S'exprimant lors du conseil des ministres, Jacques Chirac a de son côté déclaré que l'emploi serait «l'enjeu de l'année 2004». «Le retour de la croissance, auquel vous avez tant travaillé, doit conduire à faire reculer durablement le chômage», a-t-il souligné en s'adressant au gouvernement.

La tendance reste néanmoins fragile et si les experts sont unanimes pour saluer cette baisse surprise qui pourrait avoir un effet positif sur le comportement des ménages, ils estiment qu'il est encore trop tôt pour affirmer que ce repli se poursuivra dans les mois qui viennent. Sur un an, les résultats ne sont guère satisfaisants (+6,2%) et en comptabilisant les demandeurs d'emploi ayant travaillé plus de 78 heures dans le mois, ceux de la catégorie 6, la baisse est limitée à 0,1% en novembre. Enfin, sur la base des statistiques internationales harmonisées de la fin octobre, la France était le pays de l'Union européenne le plus touché par le chômage (9,6% de la population active) après l'Espagne (11,2%). Encore récemment, l'Insee pronostiquait un taux de chômage de 9,9% à la fin de cette année.

(CRI)




Sous Cette Rubrique
 

Après trois mois de hausse, le nombre de demandeurs d'emploi a baissé de 0,2%. Le taux de chômage est ramené à 9,6% de la population active

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2003   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.