Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  PHOTOS

  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 10:04(GMT+8), 17/02/2004
SCI-EDU  

Les écoliers du sud de la Chine ne devront plus aider autrui au risque de leur propre vie en cas d'urgence

Les élèves des écoles de Guangzhou, capitale de la province méridionale du Guangdong, ne devront pas aider autrui en mettant en danger leur propre vie suite à un accident, a rapporté récemment le quotidien anglophone "China Daily".

"Aux termes de la loi sur la Protection des mineurs, la sécurité des enfants est considérée comme prioritaire en cas d'accident. Et en conséquence, ils doivent savoir comment se protéger par eux-même", a dit un fonctionnaire local chargé de l'éducation, qui a requis l'anonymat.

Un règlement interdisant aux écoles à faire face à leurs élèves des activités jugées dangereuses a été mis en élaboration à la fin 2003 dans la ville de Ningbo, du Zhejiang (est de la Chine) et son entrée en vigueur est prévue au début de cette année, selon ce journal.

Cette politique qui vise à renforcer les connaissances qu'ont les enfants des moyens de protection contre les dangers, a suscité des vifs débats dans tout le pays, car depuis plusieurs décennies, les enfants chinois, notamment les élèves sont encouragés à lutter contre les délits de rue ou à secourir d'autres personnes dans des cas imprévus, même s'ils ne peuvent que réagir seuls face au grand danger.

A Guangzhou, les autorités locales n'ont pas l'intention d'appliquer ce règlement sur son territoire mais elles préfèrent l'introduire dans son système pédagogique.

"A ce jour, aucune clause comme celle appliquée à Ningbo n'a été stipulée pour les écoles primaires et les collèges de Guangzhou", a indiqué He Yong, recteur adjoint du collège Zhixin de Guangzhou.

D'après lui, un cours sur la sécurité se donne au début de chaque rentrée scolaire dans son école. En classe, les élèves apprennent à ne pas s'exposer inutilement au danger.

Mais certains spécialistes craignent que cette démarche n'aboutisse à l'abandon de l'idée traditionnelle des Chinois de venir en aide à ceux qui sont dans le besoin.

(Xinhua)




Sous Cette Rubrique
 

Les élèves des écoles de Guangzhou, capitale de la province méridionale du Guangdong, ne devront pas aider autrui en mettant en danger leur propre vie suite à un accident, a rapporté récemment le quotidien anglophone "China Daily".

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2003   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.