Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  PHOTOS

  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 09:27(GMT+8), 18/02/2004
MONDE  

La France considère l'envoi d'une force de paix en Haïti

La France considère l'hypothèse de l'envoi en Haïti d'une force de paix internationale pour tenter d'y apaiser la situation, a indiqué mardi le ministre français des Affaires étrangères Dominique de Villepin.

Le ministre a annoncé, dans une interview à la radio publique française France-Inter, la création d'une "cellule de crise" à Paris pour mettre au point une réponse à la crise haïtienne.

"Nous voulons réfléchir à ce qui pourrait être fait dans l'urgence. Est-ce que l'on peut déployer une force de paix ?", s'est interrogé le ministre.

"Nous sommes en relation avec l'ensemble de nos partenaires dans le cadre des Nations unies qui ont envoyé une mission humanitaire pour faire le point justement de ce qui est possible", a-t-il ajouté

"Nous avons une plate-forme, nous avons des atouts très importants à proximité de Haïti avec nos département Antilles- Guyane", a-t-il poursuivi. "Nous avons un réservoir de compétences dans le domaine de (...) l'intervention humanitaire. C'est bien tout cela que nous voulons pouvoir mettre à disposition le moment venu".

L'insurrection armée contre le président Jean-Bertrand Aristide qui contrôle la ville des Gonaïves au nord de Port-au-Prince a atteint le centre-est du pays, où la ville de Hinche est tombée lundi aux mains d'ex-militaires haïtiens.

Pour le chef de la diplomatie française, "nous assistons aujourd'hui à un engrenage, avec un risque de partition du pays". "Nous voulons nous mobiliser, a-t-il ajouté.

"Nous avons les moyens (d'intervenir en Haïti)", a affirmé M. de Villepin, en soulignant que "beaucoup de pays étaient prêts à agir".

"Il faut trouver le moyen de le faire en liaison évidemment avec les différentes parties haïtiennes pour qu'un processus de dialogue puisse reprendre", a-t-il dit.

Lundi soir, lors d'une conférence de presse, le président Jean- Bertrand Aristide a appelé la communauté internationale à accélérer l'assistance policière prévue dans le cadre d'un accord avec l'Organisation des Etats américains (OEA).

(Xinhua)




Sous Cette Rubrique
 

La France considère l'hypothèse de l'envoi en Haïti d'une force de paix internationale pour tenter d'y apaiser la situation, a indiqué mardi le ministre français des Affaires étrangères Dominique de Villepin.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2003   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.