Dernière mise à jour à 11h18 le 22/09

Page d'accueil>>Environnement

Chine : le futur laboratoire durable du monde ?

le Quotidien du Peuple en ligne | 22.09.2015 10h46
  • Chine : le futur laboratoire durable du monde ?

    1/3Portrait de Nathalie Bastianelli

  • Chine : le futur laboratoire durable du monde ?

    2/3Affiche du Belong Forum

  • Chine : le futur laboratoire durable du monde ?

    3/3Les partenaires du Belong Forum

Premier exportateur mondial mais aussi plus gros émetteur de gaz à effet de serre, la Chine s'oriente aujourd'hui vers un modèle plus responsable et durable, selon Nathalie Bastianelli, fondatrice du Belong Forum China qui aura lieu le 23 et 24 septembre.

Aujourd'hui, le coût économique et social de la dégradation généralisée de l'environnement en Chine se révèle de plus en plus élevé qu'on ne peut plus l'ignorer. Confrontée à des défis environnementaux urgents comme la qualité de l'air, de l'eau et des sols, conséquence de trois décennies d'industrialisation rapide, les citoyens chinois ont fini par développer une conscience verte bien répandue qui les pousse à s'exprimer ouvertement dans leurs initiatives de toutes sortes.

Du « made in china » au « design in china »

Beijing a mis en place nombre de politiques incitatives pour booster l'innovation: augmentation du niveau de la recherche académique, réductions fiscales, attraction des talents à la popularisation des sciences ou développement de nouvelles plateformes d'innovation au niveau du territoire continent.

Aujourd'hui, après avoir été « l'usine du monde », la Chine affirme sa volonté de devenir « le laboratoire du monde ». Le « Made in China » fait progressivement place au « Design in China », comme ce que démontre la déposition sans cesse croissante de brevets technologiques chinois : 2541 brevets (Industrie 4.0) en 2015 pour la Chine contre 1065 pour les Etats-Unis.

Une prise de conscience réelle de la part des entreprises

Les entreprises chinoises ont conscience que le business modèle conventionnel ne répond plus aux nouvelles demandes en terme de développement durable.

Par exemple, Suning Appliance, premier détaillant en appareils ménagers électriques a créé le premier modèle de responsabilité environnementale directement applicable à des entreprises chinoises de détail, avec la formation d'une « chaîne de valeur verte » et d'un système de management environnemental mesurable.

Suning coopère avec la China National Hardware Association et plus de vingt marques d'ustensiles de cuisine et d'appareils sanitaires pour populariser le concept de « cuisine verte » et accélérer la diffusion des produits à consommation énergétique réduite.

L'innovation chinoise projetée au-delà des frontières

La société chinoise WinSun Decoration Design Engineering a développé une imprimante 3D qui permet de développer des maisons économiques et écologiques en moins de 24 heures. Fabriquées à partir de déchets recyclés, de débris de construction auquel sont rajoutées des fibres pour créer un polymère solide de construction, ces maisons nouvelles générations sont aussi respectueuses de l'environnement.

Rapide, écologique, cette technique est également sociale car les hébergements sont vendus 60% moins cher qu'une construction habituelle. Cet exemple illustre une forme de leadership chinois avec cette technologie d'avant-garde parfaitement adaptée aux pays riches et aux marchés BRICS et émergents.

Des barrières qui restent à lever

Cependant, tout comme en Europe, certaines barrières persistent pour l'émergence de nouveau mode de comportement d'achat. Jeni Sayeang, directrice générale d'Eco & More, entreprise chinoise pionnière dans son secteur (gamme de soins du corps et d'hygiène à base de plantes) confirme cette tendance.

« Notre difficulté est de vendre des produits écologiques 100% chinois car la méfiance est grande vis à vis des produits fabriqués localement. Nous devons faire appel à des laboratoires internationaux et bénéficions de hautes certifications pour garantir la qualité de nos produits », a-t-elle confié.

Cette shanghaienne, finaliste des Cartier Awards pour la zone Asie (2015), reste confiante dans un pays où tout changement peut aller très vite. « Nous aimerions pouvoir montrer à tous que nous pouvons faire des produits écologiques de bonne qualité, changer l'esprit des consommateurs chinois, les inciter à soutenir les entreprises locales et ainsi participer à la réduction de l'empreinte carbone du pays ».

Belong Forum China : favoriser un nouveau business modèle

Au niveau des entreprises, un formidable élan d'innovations et de réponses positives émergent aujourd'hui, mais elles restent encore trop souvent cloisonnées et peu visibles pour s'ériger en véritables références. Ce savoir-faire, qui n'a pas de frontières, mérite d'être valorisé, partagé et largement diffusé.

C'est le rôle du « Belong Forum China », un événement labellisé COP21. Ce forum, catalyseur de solutions innovantes, est une plateforme unique d'échange et d'intelligence économique durable entre la France, l'Europe et la Chine. Sa première édition - qui se déroulera à Pékin les 23 et 24 septembre prochain - aura pour objectif d'encourager la diffusion des meilleures innovations et pratiques développées en Chine par des groupes internationaux, des PME et des startups chinoises et européennes.

Rendez-vous

Belong Forum China - 23 et 24 septembre, Pékin

Pour l'inscription et l'information, cliquez ici

Bio de l'auteur

Nathalie Bastianelli a crée et dirigé les deux premières filiales événementielles du réseau Havas Média en Chine, à Pékin puis à Shanghai. Première femme du groupe à s'établir en Chine continentale, elle constate alors les problèmes liés à la pollution dans le pays. A la suite de ces expériences enrichissantes, elle fonde Belong & Partners en décembre 2013. 

(Rédacteurs :Qian HE, Guangqi CUI)
Partez cet article sur :
  • Votre pseudo
  •     

Conseils de la rédaction :