Flash :

La Chine pourrait bientôt signer des contrats nucléaires à l'étranger Un aperçu du futur Disneyland Shanghai Le Samsung Galaxy S4 sera plus puissant et avec un système de contrôle par le regard La Chine pour l'égalité des sexes dans le travail Un britannique pêche un arapaïma géant de 113kg Un britannique pêche un arapaïma géant de 113kg Le Jeu de dents, un héritage culturel chinois de plus de 400 ans 8 mars : baptème de l'air en tant que pilote pour une jeune chinoise Kelly Brook dans la peau d'une sirène Cinéma : John Woo, maître du film d'action chinois Inquiétudes pour les propriétaires chinois Russie : une quarantaine d'accidents de la route en un jour à cause des intempéries près de Perm Chine: les familles des victimes des attaques sur le Mékong indemnisées Souhaits de Chinoises pour la Journée de la femme Forbes dévoile les femmes les plus riches du monde Ouverture de la centrale de Fukushima aux médias étrangers à la veille du deuxième anniversaire de l'accident nucléaire de 2011 Ouverture de la centrale de Fukushima aux médias étrangers à la veille du deuxième anniversaire de l'accident nucléaire de 2011 En revue : 2e réunion plénière de la 1ère session du 12e Comité national de l'APN La nomination de Brennan à la tête de la CIA confirmée par le Sénat Chavez sera embaumé et exposé au public pour l'éternité

Beijing  ~nuageux  20℃~5℃  City Forecast
Français>>Economie

La Chine pourrait bientôt signer des contrats nucléaires à l'étranger

( le Quotidien du Peuple en ligne )

08.03.2013 à 17h08

Le chantier de construction de la centrale nucléaire de Tianwan à Lianyungang, dans la Province du Jiangsu. La construction de centrales nucléaires en Chine, après un arrêt de 20 mois en raison de la catastrophe de la centrale Daiichi de Fukushima au Japon, a repris progressivement au deuxième semestre de l'année dernière. [Photo / China Daily]

La Chine pourrait enregistrer ses premières commandes à l'étranger pour cette technologie dans le courant de cette année.

Les responsables qui sont derrière le réacteur nucléaire auto-développé par la Chine, connu sous le nom de CAP1400, espèrent signer leurs premières commandes à l'étranger cette année, très probablement en Amérique du Sud ou en Asie.

Sun Qin, Président de la China National Nuclear Corp, a déclaré au China Daily que ces contrats devraient avoir pour conséquence le début de la construction d'un réacteur CAP1400 en Chine d'ici la fin de l'année, après approbation du Conseil des Affaires de l'Etat.

M. Sun a ajouté que le réacteur a reçu l'approbation de l'inspecteur de sécurité de la Chine, qu'un calendrier de construction détaillé est en cours, et qu'un chantier de construction a été finalisé à Fuqing, dans la Province du Fujian.

Il a cependant refusé de révéler quels pays sont en négociation pour acheter un réacteur.

La plupart des pays en développement ayant des ambitions nucléaires ont des ressources disponibles limitées à l'heure actuelle, a-t-il ajouté.

Mais il dit que ces pays ont tout de même trouvé intéressant de discuter avec la CNNC du fait des conditions de crédit favorables et sans conditions qui leur ont été proposées pour acheter la technologie chinoise.

Feng Xiangzhao, chercheur au Centre de Recherche sur les Politiques de l'Environnement et de l'Economie, qui est rattaché au Ministère de la protection de l'environnement, a déclaré que si la Chine peut réussir à exporter sa technologie nucléaire, cela pourrait contribuer à apporter une énorme contribution à la réduction du niveau des émissions de carbone dans le monde.

« De nombreux pays en développement pourraient bénéficier de cela et de réduire leurs émissions de carbone. Cela pourrait aussi leur permettre de diversifier leurs sources d'énergie », a dit M. Feng.

Selon M. Sun, la construction de centrales nucléaires en Chine devrait continuer à se développer à un rythme stable au cours du 12e plan quinquennal (2011-15).

Son programme de construction de centrales nucléaires a été interrompu pendant 20 mois après la catastrophe de la centrale Daiichi de Fukushima au Japon en mars 2011, avant de reprendre progressivement lors de la seconde moitié de l'année dernière.

« Je pense que lors du 12e Plan quinquennal, la construction de centrales nucléaires en Chine devrait être prudente. Le rythme devrait être de cinq ou six réacteurs par an », a dit M. Sun.

Puis, sa gestion et sa réglementation devenant matures, le rythme pourrait s'accélérer au cours du 13e plan quinquennal (2016-20)."

Au plus fort du boom précédent, 11 réacteurs avaient été construits en Chine en 2011.

M. Sun a dit que la CNNC était ouverte à la possibilité de développer de nouvelles centrales nucléaires dans les régions intérieures du pays car, techniquement parlant, la construction de centrales dans les régions intérieures n'est pas différente de leur construction le long des côtes.

Il a ajouté que la construction d'installations nucléaires se poursuivra dans les zones traditionnelles et qu'un ou deux sites intérieurs pourraient être étudiés.

Signe de l'empressement des provinces de l'intérieur à posséder des centrales nucléaires, les responsables du Hunan ont ainsi fait de la construction de la centrale de Taohuajiang leur proposition n°1 lors de l'actuelle session annuelle de l'Assemblée Nationale Populaire.

Selon M. Feng, l'expansion précédente des centrales nucléaires a été trop hardie, et quelques-uns des sites potentiels ont été choisis sans une planification suffisante.

Il a ajouté : «Les projets de centrales nucléaires ne comportent que de très faibles risques d'accident, mais si jamais il y en avait, les conséquences pourraient être désastreuses Ainsi, chaque projet doit-il être très soigneusement étudié ».

M. Sun a également révélé que la Chine a maintenu son rythme de recherche sur la quatrième génération de la technologie de réacteurs nucléaires.

La Chine dispose de deux sites expérimentaux de réacteurs nucléaires de 4e génération, qui sont tous les deux passés de la phase expérimentale à la phase de modélisation. L'étape finale dans un projet de développement est la phase commerciale.

« La communauté internationale s'est fixé comme objectif que d'ici 2030 à 2035, la technologie des réacteurs commerciaux de 4e génération puisse être disponible ».

« Nous serons prêts à atteindre la phase commerciale en 2030, c'est à dire en même temps, voire un peu plus tôt, que le rythme international », a enfin dit M. Sun.

[email protected]


Articles recommandés:

Oscar 2013: Ang Lee sacré Meilleur Réalisateur

Trois top-modèles chinois illustrent le magazine ELLE

Le fils d'un chanteur de l'APL accusé de viol

Les Misérables sort en salles en Chine

Top 25 des femmes les plus attirantes de 2013

Cristiano Ronaldo pose pour le magazine GQ

La vie dans des espaces minuscules à Hong Kong

Yao Ming : propositions pour les deux sessions

Les avions de luxe privés des riches

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sondage

Pages spéciales