Dernière mise à jour à 08h58 le 03/03

Page d'accueil>>Economie

La Chine exhorte l'UE à mettre fin aux droits de douane punitifs visant ses panneaux solaires

Xinhua | 03.03.2017 08h42

La Chine a appelé l'Union européenne (UE) à mettre fin aux droits de douane punitifs visant les panneaux solaires chinois, le plus tôt possible.

La Commission européenne a annoncé mercredi un prolongement de 18 mois des droits de douane, lancés il y a plus de trois ans sur les panneaux solaires chinois, et pour lesquels une suppression progressive était prévue.

Bien que la période de prolongement ait été raccourcie, la Chine regrette le prolongement des droits par l'UE, a indiqué Wang Hejun, chef du bureau des recours commerciaux et des enquêtes du ministère chinois du Commerce.

Selon lui, la Chine et l'UE ont géré de manière exemplaire la résolution des différends concernant les produits solaires, par l'engagement de prix. Selon ce mécanisme, les exportateurs chinois des produits solaires augmentent les prix pour éviter les droits antidumping.

Grâce à des efforts conjoints en cours, ce mécanisme fonctionne bien, équilibrant les intérêts de toutes les parties concernées de façon efficace, a noté M. Wang.

Il a exhorté l'UE à traiter de manière appropriée les suites et à retirer les droits antidumping et compensateurs au plus tôt, afin de limiter les effets négatifs sur les relations commerciales sino-européennes.

Le commerce mondial faisant face à des incertitudes et à des risques en croissance, M. Wang a souligné l'importance du renforcement de la coopération entre la Chine et l'UE, des partenaires stratégiques et commerciaux, afin de relever les défis.

La Chine est prête à travailler avec l'UE pour faire progresser les relations bilatérales, lutter contre le protectionnisme et créer un environnement sain pour la mondialisation économique sur la base du respect mutuel et de la coopération gagnant-gagnant, a-t-il fait savoir.

(Rédacteurs :Yishuang Liu, Guangqi CUI)
Partez cet article sur :
  • Votre pseudo
  •     

Conseils de la rédaction :