Dernière mise à jour à 14h33 le 07/03

Page d'accueil>>Economie

La fabrication haut de gamme n'a pas fui la Chine

le Quotidien du Peuple en ligne | 07.03.2017 14h28

Dans un article récemment publié dans l'édition outremer du Quotidien du Peuple, Hu Angang, économiste chinois de renom et doyen de l'Institut national de recherche de l'Université Tsinghua, l'auteur a réfuté les prétentions de certaines personnes affirmant que « la fabrication haut de gamme revient aux États-Unis », soulignant que la fabrication haut de gamme n'a pas fui la Chine.

Avec le slogan du nouveau gouvernement américain « acheter des produits américains, embaucher des Américains », les États-Unis ont encore une fois mis le marché mondial de la fabrication en émoi, et certaines personnes pensent effectivement que la fabrication haut de gamme va revenir aux Etats-Unis. Quant à ce genre de perspective, Hu Angang a dit dans l'article que la Chine est le plus grand exportateur mondial de produits manufacturés, et qu'elle est en particulier le plus grand exportateur de produits de haute technologie, mais qu'elle a aussi construit le système manufacturier le plus complet du monde en termes de catégories de produits, et le système de soutien à la production le plus complet du monde. La part de la Chine dans le marché mondial de la fabrication présente également une tendance globale à la hausse. Parmi elle, la proportion des exportations chinoises de haute technologie dans le monde est passée de 3,0% en 2000 à 19,5% en 2015, tandis que la part des États-Unis a chuté dans le même temps de 16,8 à 9,5%.

De son côté, le New York Times a également souligné qu'en termes de structure de la population active ou du point de vue des investissements du gouvernement, les États-Unis ne sont aucunement préparés pour ce retour de la fabrication sur leur sol. Dans un contexte de pénurie de travailleurs qualifiés, de coûts du travail élevés, on peut se demander si les entreprises américaines seront à nouveau ou non une source de préoccupation pour la communauté mondiale.

À l'heure actuelle, la Chine a achevé les système de planification « Made in China 2025 » et « 1 + X » ; Hu Angang estime que les concepts majeurs du plan « Made in China 2025 », qui indique les directions de base pour le secteur manufacturier de la Chine, à savoir de la fabrication chinoise a la création chinoise, de la rapidité chinoise à la qualité chinoise, des produits chinois aux marques chinoises, des industries fortement polluantes et gourmandes en énergie à des industries vertes, et des entreprises chinoises aux entreprises multinationales et mondiales.

Enfin, Hu Angang a mentionné que l'industrie manufacturière chinoise devra, dans le futur, se renforcer sur trois aspects : d'abord, améliorer la capacité d'innovation du secteur manufacturier, avec la « fabrication intelligente » et l'« Internet + » comme bases, favoriser la modernisation de la structure du secteur manufacturier afin d'améliorer sa compétitivité globale, et de s'emparer de nouvelles positions dominantes dans la fabrication mondiale. En second lieu, à la suite de la mise en œuvre de la construction de l'initiative « une Ceinture, une Route », l'industrie manufacturière chinoise devra adhérer aux principes d'« aller vers le monde » et d'« attirer les investissements étrangers » et leur accorder une importance égale. Enfin, augmenter l'offre de personnes de talent pour la fabrication de haute qualité, afin d'améliorer la qualité de fabrication chinoise.

(Rédacteurs :Yishuang Liu, Guangqi CUI)
Partez cet article sur :
  • Votre pseudo
  •     

Conseils de la rédaction :