Dernière mise à jour à 08h26 le 10/03

Page d'accueil>>Economie

Le commerce extérieur de la Chine maintient sa dynamique de croissance

Xinhua | 10.03.2017 08h23

Le commerce extérieur de la Chine a maintenu une croissance robuste durant les deux premiers mois de l'année, renforçant les signes de stabilisation de l'économie, selon des données publiées mercredi par l'Administration générale des douanes (AGD).

Les importations libellées en yuan ont progressé de 44,7% en glissement annuel en février, soit un rythme bien supérieur aux attentes du marché et au taux de 25,2% en janvier.

Les exportations ont augmenté de 4,2% le mois dernier, contre 15,9% en janvier.

Le volume total du commerce extérieur a atteint 1.710 milliards de yuans (près de 250 milliards de dollars), en hausse de 21,9% en base annuelle.

Le pays a donc enregistré un déficit commercial de 60,36 milliards de yuans le mois dernier, contre un excédent de plus de 354 milliards de yuans en janvier. Pendant la même période en 2016, la Chine avait rapporté un excédent de 180,5 milliards de yuans.

Il s'agit du premier déficit de la Chine en trois ans.

Zhuang Rui, professeur d'économie à l'Université de commerce international et d'économie, attribue le bond des importations à la hausse des prix des marchandises.

L'ADG confirme les remarques de Mme Zhuang en présentant une nette hausse de la valeur des produits primaires importés en janvier et février, dans un communiqué publié sur son site Internet.

Le charbon importé a vu son prix plus que doubler en base annuelle. Les prix du minerai de fer ont progressé de 83,7%, et ceux du pétrole brut, de 60,5%.

"Les facteurs liés aux congés ont également contribué au déficit", note Zhong Yongjun, chercheur au Centre pour les échanges économiques internationaux de Chine. "Cependant, cette situation n'est pas durable, et l'impact sur le taux de change du yuan sera limité."

En général, les exportateurs chinois suspendent ou diminuent considérablement leur production pendant la semaine de congés de la fête du Printemps.

Dans l'ensemble, les données sur le commerce en février ont maintenu la dynamique de croissance entamée en début d'année. De janvier à février, les exportations ont progressé de 11% en base annuelle, et les importations, de 34,2%.

Cependant, selon des analystes, il est encore trop tôt pour être optimiste, car la forte croissance en glissement annuel est principalement due à la base de comparaison faible de 2016 .

"Les données des deux premiers mois sont affectées par des facteurs saisonniers, et les chiffres du premier trimestre et du premier semestre refléteront mieux la situation commerciale du pays", rappelle Mme Zhuang. "La Chine reste confrontée à des perspectives commerciales sombres, en raison des incertitudes mondiales et de la faiblesse de la demande extérieure."

En outre, des préoccupation se profilent sur la montée du protectionnisme commercial dans certains pays. L'année dernière, les exportateurs chinois ont fait l'objet d'un nombre record de 119 enquêtes de recours commercial lancées par 27 pays et régions, en hausse de 36,8% par rapport à 2015.

Pleinement consciente des risques, la Chine s'est engagée à intensifier son avantage commercial. D'après le rapport d'activité du gouvernement présenté dimanche par le Premier ministre, Li Keqiang, la Chine s'assurera que son commerce extérieur continue sa reprise via des politiques destinées à optimiser les importations et exportations.

Le nouveau ministre du Commerce, Zhong Shan, a déclaré que la Chine ajusterait le modèle de croissance de son commerce extérieur, en passant d'une simple augmentation du volume à une amélioration de la qualité et de la structure. Il a promis davantage d'efforts pour renforcer le rôle de la Chine en tant que grande nation commerciale et promouvoir ses prouesses croissantes dans ce domaine.

Au cours des deux premiers mois de l'année, les échanges commerciaux avec l'Union européenne (UE) ont progressé de 15% en base annuelle. L'UE est le plus grand partenaire commercial de la Chine et représente 15% du commerce extérieur du pays.

Les échanges commerciaux avec les Etats-Unis, l'ASEAN et le Japon ont respectivement augmenté de 18,9%, 24,2% et 20,1%.

En termes de produits, les exportations de machines et de produits électroniques ont progressé, tandis que les industries à forte intensité de main-d'oeuvre, tels que le textile et les vêtements, ont rapporté une baisse des commandes.

(Rédacteurs :Yishuang Liu, Wei SHAN)
Partez cet article sur :
  • Votre pseudo
  •     

Conseils de la rédaction :